Chargement en cours

La violence au Mexique, un problème historique qui se faufile à nouveau dans la campagne

La violence au Mexique, un problème historique qui se faufile à nouveau dans la campagne

Histoire

Un agent du bureau du procureur général de l'État de Nuevo León travaille sur les lieux où des corps calcinés ont été retrouvés à l'intérieur d'un camion, selon les médias locaux, à Pesquería, Mexique, le 21 mars 2024.

Un agent du bureau du procureur général de l’État de Nuevo León travaille sur les lieux où des corps calcinés ont été retrouvés à l’intérieur d’un camion, selon les médias locaux, à Pesquería, Mexique, le 21 mars 2024. © Daniel Becerril / Reuters

La violence armée et le nombre élevé d’homicides que le Mexique enregistre depuis des décennies constituent une fois de plus une question centrale dans la campagne électorale pour les élections présidentielles prévues en juin 2024. Une question qui n’est pas nouvelle et que les derniers présidents ont tenté d’aborder avec des stratégies différentes, mais avec le même résultat : l’incapacité à réduire le nombre d’homicides et le pouvoir des cartels de la drogue, qui sont responsables de la majorité de ces décès depuis des décennies.