Chargement en cours

Trafic de drogue et contrefaçon de montres de luxe dans le « quartier diamantaire » d’Anvers

Trafic de drogue et contrefaçon de montres de luxe dans le « quartier diamantaire » d’Anvers

Europol a participé à une opération à grande échelle menée par le autorités policières Belges pour démanteler un groupe criminel organisé d’origine israélienne. L’organisation criminelle aurait produit et importé des montres de luxe et des diamants contrefaits dans le « quartier des diamantaires » d’Anvers. L’opération réussie a conduit à l’arrestation de 15 suspects en Belgique (onze), en Israël (deux), aux Pays-Bas et en Slovaquie (un dans chaque cas).

Or intervenu / Europol

Lors de la journée d’action de ce mardi 12 mars, les autorités ont également procédé à 26 perquisitions en Belgique, en Israël, aux Pays-Bas et en Slovaquie, qui ont abouti à la saisie de 165 montres de luxe avec des certificats, des bijoux et autres produits contrefaits ; 200 diamants ; 209 000 euros en espèces ; registres cryptographiques ; armes; 14 kilos de drogue; plusieurs appareils électroniques, notamment des téléphones et des ordinateurs, des cartes de crédit et des documents financiers.

L’enquête a débuté en 2022, lorsque la police a intercepté à Bruxelles un colis contenant 600 grammes de cocaïne destiné à Israël. Grâce à une enquête ultérieure, il a été révélé qu’une grande organisation criminelle dédiée au trafic de drogue contrefait également des produits de luxe. Selon les autorités policières, le réseau criminel fabriquait de fausses montres de luxe en dehors de l’UE mélanger des morceaux des originaux avec de faux composants pour tromper les clients potentiels.

Médicament intervenu / Europol

Une fois les montres produites, ils les importaient en Belgique et introduisaient sur le marché des diamants et des montres contrefaites. En plus de dérouter les acheteurs, ce mode opératoire porte également atteinte à la réputation de l’entreprise.Quartier du Diamant‘ d’Anvers et remet en question la certification unique appliquée à ces articles de luxe en qui les clients accordent leur confiance.

Montres et argent saisis / Europol

Les suspects ont également fait du trafic cocaïne et drogues synthétiques dans le monde entier. Ils ont également blanchi de l’argent grâce à des stratagèmes complexes, notamment des crypto-monnaies, des systèmes bancaires illégaux et des réinvestissements immobiliers, notamment au Portugal.

L’entrée Trafic de drogue et contrefaçon de montres de luxe dans le « quartier diamantaire » d’Anvers a été publié pour la première fois dans Narcodiaire.