Chargement en cours

L’attaque des Houthis contre un navire marchand en mer Rouge fait le premier mort civil

L’attaque des Houthis contre un navire marchand en mer Rouge fait le premier mort civil

Au moins deux membres d’équipage d’un cargo transitant par la mer Rouge ont été tués par une attaque de missile lancée par les rebelles Houthis. Le reste de l’équipage a dû abandonner le navire, propriété de la Grèce et battant pavillon de la Barbade. Le porte-parole militaire des Houthis a confirmé l’attaque. Ce sont les premiers morts causés par les attaques du groupe chiite contre des navires marchands, depuis le début de ces actions en novembre, assurant une réponse aux bombardements israéliens sur la population de Gaza.

Première modification :

4 minutes

L’ambassade du Royaume-Uni au Yémen a confirmé ce mercredi 6 mars qu’au moins deux membres de l’équipage du navire True Confidence sont morts dans une attaque des rebelles Houthis dans le golfe d’Aden, à l’accès à la mer Rouge. Ce sont les premières victimes civiles des actions des insurgés, qui bénéficient du soutien de l’Iran.

Dans son communiqué officiel sur la plateforme X, l’ambassade a exprimé son rejet. « Au moins deux marins innocents sont morts. C’est la conséquence triste mais inévitable des tirs imprudents de missiles par les Houthis sur les navires internationaux. »


Le Royaume-Uni, qui fait partie de la coalition navale dirigée par les États-Unis en mer Rouge et déployée après le début des attaques du groupe chiite en novembre, a appelé à mettre un terme aux offensives des Houthis.

Avant cette confirmation, le Royaume-Uni avait signalé une attaque à 54 milles marins au sud-ouest d’Aden, subissant des dégâts et nécessitant l’évacuation de l’équipage avec l’aide de la coalition navale, sans toutefois donner plus de détails à l’époque.

Yahya Sarea, porte-parole militaire des Houthis, a confirmé dans un communiqué que ses unités ont mené l’attaque contre le True Confidence, dans le but de provoquer un incendie à bord grâce à l’utilisation de missiles. Le bombardement a eu lieu après que l’équipage a ignoré les avertissements des forces navales houthies, selon le représentant.

Mohamed Ali al-Huti, membre du Conseil politique suprême des Houthis, a nié que le groupe ait intentionnellement cherché à attaquer des civils et a assuré qu’il offrirait « une compensation pour un acte involontaire », semblable à « tout ce qui est estimé être compensation pour les civils de Gaza de la part des États-Unis et d’Israël.

Cet incident représente l’une des attaques les plus graves des Houthis contre un navire dans la région, après que les rebelles ont attaqué et coulé le navire britannique Rubymar le mois dernier. Les offensives des Houthis ont débuté le 19 novembre et se sont intensifiées ces dernières semaines après avoir été classées par Washington comme groupe terroriste.

Les États-Unis et le Royaume-Uni ont réagi à l’attaque

Le porte-parole du Département d’État américain, Matthew Miller, a déclaré que le gouvernement continuerait de tenir les Houthis du Yémen pour responsables des attaques contre les transports maritimes internationaux.

Lors d’une conférence de presse, il a refusé de préciser si l’attaque déclencherait une nouvelle série de représailles de la part de Washington, qui a lancé à plusieurs reprises des attaques meurtrières contre les Houthis en réponse aux attaques du groupe contre les transports maritimes.

De son côté, le ministre britannique des Affaires étrangères, David Cameron, a également évoqué le bombardement du navire : « Consterné d’apprendre la mort de membres de l’équipage international du MV True Confidence lors d’une attaque des Houthis en mer Rouge. sont avec leurs familles », a-t-il déclaré dans un post sur X.


Il a ajouté : « Nous condamnons les attaques imprudentes et aveugles des Houthis contre le transport maritime mondial et exigeons qu’elles cessent. Nous continuerons à défendre la liberté de navigation et à appuyer nos paroles par des actes. »

Parallèlement, Stephen Cotton, secrétaire général de la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF), qui est le principal syndicat des travailleurs maritimes, a appelé à des mesures de protection urgentes.

« Nous avons constamment averti la communauté internationale et l’industrie maritime des risques croissants auxquels sont confrontés les gens de mer dans le golfe d’Aden et dans la mer Rouge. Aujourd’hui (…) nous voyons ces avertissements tragiquement confirmés », a déclaré Cotton, cité par Reuters.

Pourquoi les Houthis attaquent-ils les cargos en mer Rouge ?

Depuis novembre 2023, les Houthis attaquent des navires en mer Rouge dans ce qu’ils appellent une campagne de solidarité avec les Palestiniens de Gaza, qui subissent les conséquences des bombardements et des blocus alimentaires israéliens.

Des combattants houthis ouvrent la porte de la cabine sur le pont du cargo Galaxy Leader en mer Rouge.  Cette photographie a été publiée le 20 novembre 2023.
Des combattants houthis ouvrent la porte de la cabine sur le pont du cargo Galaxy Leader en mer Rouge. Cette photographie a été publiée le 20 novembre 2023. via REUTERS – MÉDIAS MILITAIRES HOUTHI

Alors que la milice a déclaré qu’elle attaquerait les navires ayant des liens avec le Royaume-Uni, les États-Unis et Israël, des sources de l’industrie maritime affirment que tous les navires sont en danger. Et la confirmation des décès enregistrés ce mercredi pourrait générer des pressions en faveur d’une action militaire plus forte.

Avec Reuters et EFE