Chargement en cours

La Chine promet de moderniser son industrie et de l’ouvrir aux investisseurs étrangers

La Chine promet de moderniser son industrie et de l’ouvrir aux investisseurs étrangers

Première modification :

Le plan de la Chine pour son économie en 2024 regorge d’objectifs et de promesses, mais il se distingue également par son incapacité à détailler les mesures de relance visant à relancer son économie en difficulté, ce qui a déçu les investisseurs.

Les engagements dévoilés lors de la réunion annuelle du Parlement chinois, qui s’est ouverte ce mardi 5 mars, véhiculent un message clair : Pékin est ouvert aux affaires, pour autant qu’elles s’inscrivent dans un agenda national défini par la recherche de l’autosuffisance.

Au sein de l’Assemblée populaire nationale (APN), législature officielle chinoise qui se termine le 11 mars, le gouvernement de Xi Jinping a fixé un objectif de croissance économique de 5 % pour 2024, même si le Premier ministre Li Qiang reconnaît que ce n’est pas une tâche facile.

Pour atteindre ses objectifs, l’Exécutif s’est engagé à développer les industries qu’il considère comme cruciales pour la compétitivité future, de l’intelligence artificielle à l’espace, tout en offrant le libre accès à l’industrie manufacturière et à certains secteurs de services pour les investissements.

Il a également annoncé qu’il intensifierait ses efforts dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA) et élaborerait des plans de développement pour les technologies émergentes telles que l’informatique quantique, selon le rapport d’activité du gouvernement présenté par le Premier ministre.

La confiance des investisseurs étrangers s’est détériorée, en raison d’une reprise économique plus faible que prévu après le Covid-19, tandis que les tensions commerciales avec l’Occident se sont exacerbées.

« Les annonces ne font pas bouger les marchés et les promesses ne stimulent pas les investissements », a déclaré Sean Stein, président de la Chambre de commerce sino-américaine basée à Pékin, ajoutant que l’annonce de la réforme était encourageante.

Avec EFE, Reuters et AP