Chargement en cours

Ils découvrent une ligne d’entrée de cocaïne cachée dans des meubles du port d’Algésiras

Ils découvrent une ligne d’entrée de cocaïne cachée dans des meubles du port d’Algésiras

La Garde civile, dans le cadre de l’opération Iroko, a démantelé une organisation criminelle dédiée à l’introduction de cocaïne en Espagne venant du Panama. Au total, cinq personnes ont été arrêtées et 150 kilogrammes de cocaïne ont été saisis dans le port d’Algésiras.

L’opération a débuté en juillet 2023 après l’interception dans le port d’Algésiras susmentionné d’un conteneur dans lequel 150 kilos de cocaïne. La drogue était cachée dans des doubles fonds fabriqués dans différents types de meubles arrivés au port de la province de Cadix en provenance du Panama. À partir de ce moment, les enquêteurs ont commencé à analyser toutes les informations et ont découvert que l’organisation utilisait des écrans d’entreprise pour transporter les conteneurs.

La première phase de l’enquête consistait à identifier et arrestation de trois personnes, résidents de la Communauté Valencienne, comme responsable du transfert des conteneurs. Selon ce qui a été appris au cours de l’enquête, le conteneur allait être transféré d’Algésiras à Barcelone afin qu’une fois la drogue déchargée, il soit transporté jusqu’à sa destination finale à Valence.

Marijuana saisie / La gendarmerie

Dans une deuxième phase de l’enquête, les agents ont identifié et arrêté, également dans le Communauté valencienne, à deux autres membres de l’organisation qui assuraient la fonction d’assurer la sécurité des conteneurs lors de leurs transferts. Deux perquisitions ont été effectuées à l’endroit où se trouvait une plantation de marijuana.

Certains des membres de cette organisation avaient été se cacher en Colombie pour empêcher sa localisation. L’un des détenus a même fait construire dans sa propre maison une cave spécialement aménagée pour se cacher.

L’un des détenus / La gendarmerie

L’opération a été menée par les gardes civils de l’Unité Organique de Police Judiciaire (UOPJ) des Commandements d’Algésiras et de Barcelone. L’enquête a été dirigée par le Tribunal d’Instruction 1 d’Algésiras et coordonnée par le Parquet Antidrogue du Champ de Gibraltar. Les détenus, ainsi que les procédures en cours, ont été mis à la disposition de l’Autorité Judiciaire, qui a ordonné leur incarcération sans caution.

La découverte de la cocaïne La gendarmerie

L’entrée Ils découvrent une ligne d’entrée de cocaïne cachée dans des meubles du port d’Algésiras a été publié pour la première fois dans Narcodiaire.