Chargement en cours

De grandes quantités de cocaïne ont été expédiées dans des kiosques à fibres du Brésil vers l’Australie

De grandes quantités de cocaïne ont été expédiées dans des kiosques à fibres du Brésil vers l’Australie

La police fédérale australienne (AFP) a inculpé un citoyen australien et un néerlandais pour leur rôle dans un complot visant à importer 600 kilos de cocaïne en Australie, dans le cadre d’une enquête conjointe avec les autorités brésiliennes.

Le citoyen néerlandais, 25 ans, et l’Australien, 49 ans, ont comparu ce jeudi 7 mars 2024 devant le tribunal local de Downing Centre. Leur libération sous caution leur a été refusée et ils doivent comparaître devant le tribunal local de Sydney le 15 mai 2024. S’ils sont reconnus coupables, les hommes encourent une peine maximale de l’emprisonnement à vie.

L’enquête conjointe a débuté en novembre 2023 après que le Département de la police fédérale brésilienne (DPF) et le Département fédéral des recettes et des douanes du Brésil (Receita Federal) ont enregistré quatre expéditions à destination de l’Australie décrit comme des kiosques à fibre optique découverts 600 kilos de cocaïne dans les murs et les planchers de chacune des unités.

Les agents du DPF et de Receita Federal ont retiré les drogues illicites et ont autorisé l’expédition à son adresse prévue à Sydney. Le conteneur est arrivé en Australie par voie maritime le 8 février 2024 et a été récupéré et livré dans un entrepôt de stockage industriel à North Rocks, dans la banlieue ouest de Sydney, le mercredi 6 mars 2024.

Le 6 mars 2024, des agents de l’AFP ont vu les hommes arriver à l’entrepôt et y rester des heures avec la porte roulante fermée, sortant par intermittence pour se rendre à l’entrepôt. obtenir des outils et d’autres instruments qu’ils étaient soupçonnés d’avoir utilisés pour accéder à la cargaison en cassant les kiosques. Alors qu’ils tentaient de quitter l’entrepôt plus tard dans l’après-midi, les deux hommes ont été arrêtés et inculpés d’un chef de tentative de possession d’une quantité commerciale de drogue contrôlée aux frontières.

Une partie de la réserve / PF

Les agents de l’AFP ont exécuté un mandat de perquisition dans l’entrepôt et ont trouvé quatre kiosques. Deux d’entre eux étaient partiellement déballés. Il sera allégué devant le tribunal que les hommes avaient utilisé divers outils pour ouvrir certaines parties des expéditions, y compris les sections où se trouvaient le DPF et le Recettes fédérales du Brésil avait auparavant retiré la cocaïne.

Des agents de l’AFP ont exécuté un mandat de perquisition sur le véhicule utilisé par les hommes et l’ont confisqué. 15 grands sacs de sport, deux téléphones portables, des cartes de crédit, des reçus et de nombreux outils électriques.