Chargement en cours

Après des semaines d’incertitude, le Sénégal fixe une nouvelle date pour ses élections présidentielles

Après des semaines d’incertitude, le Sénégal fixe une nouvelle date pour ses élections présidentielles

Première modification :

Le Sénégal a fixé une date pour les élections présidentielles, qui devaient initialement se tenir le 25 février. Le rendez-vous aux urnes aura désormais lieu le 24 mars. Cela met fin à une incertitude qui durait depuis des semaines, lorsque le président Macky Sall avait décidé de retarder les élections en alléguant des irrégularités dans les candidatures, ce qui lui avait valu d’être accusé de vouloir se pérenniser au pouvoir. Cependant, la nouvelle date pose également des défis. Nous l’abordons dans Afrique 7 Jours.

Le Sénégal a annoncé une nouvelle date pour ses élections présidentielles, qui auront désormais lieu le 24 mars. Cette décision intervient après des semaines d’incertitude politique, après que le président Macky Sall a décidé de retarder les élections initialement prévues le 25 février.

Ce retard est dû à des inquiétudes concernant des irrégularités dans les candidatures, déclenchant des débats houleux et des accusations de tentatives de se maintenir au pouvoir. Malgré les controverses, une nouvelle date a été fixée afin de garantir un processus électoral juste et transparent.

Cependant, cette nouvelle programmation présente des défis importants. La période de campagne sera extrêmement courte, limitant le temps dont disposeront les 19 candidats pour atteindre les électeurs. De plus, les élections auront lieu pendant le mois sacré du Ramadan, une période de réflexion et de jeûne pour les musulmans, ce qui pourrait affecter la participation et l’attention du public au processus électoral.

La situation politique au Sénégal reste délicate à l’approche de la date des élections. Les citoyens et les observateurs internationaux seront attentifs aux développements futurs, en espérant que le processus électoral se déroulera de manière équitable et transparente, garantissant la volonté du peuple sénégalais.