Chargement en cours

Trêve Israël-Hamas : nécessité politique ou humanitaire ?

Trêve Israël-Hamas : nécessité politique ou humanitaire ?

Une semaine dans le monde

Un véhicule de la Croix-Rouge internationale qui transporterait des otages israéliens libérés par le Hamas traverse le poste frontière de Rafah, dans la bande de Gaza, en direction de l'Égypte, d'où ils seraient transportés par avion vers Israël pour retrouver leurs familles, le 24 novembre 2023. Après 48 jours de Après des fusillades et des attentats à la bombe qui ont fait des milliers de morts, une trêve de quatre jours dans la guerre entre Israël et le Hamas a débuté le 24 novembre, avec la libération de 50 otages en échange de 150 prisonniers palestiniens.
Un véhicule de la Croix-Rouge internationale qui transporterait des otages israéliens libérés par le Hamas traverse le poste frontière de Rafah, dans la bande de Gaza, en direction de l’Égypte, d’où ils seraient transportés par avion vers Israël pour retrouver leurs familles, le 24 novembre 2023. Après 48 jours de Après des fusillades et des attentats à la bombe qui ont fait des milliers de morts, une trêve de quatre jours dans la guerre entre Israël et le Hamas a débuté le 24 novembre, avec la libération de 50 otages en échange de 150 prisonniers palestiniens. © AFP – Mohamed Abed

Dans cette émission Una Semana en El Mundo, nous nous concentrons sur l’échange d’otages et de prisonniers entre Israël et le Hamas dans le cadre de la trêve dans la bande de Gaza, qui a débuté ce vendredi à 5 heures GMT après 7 semaines de guerre. Nous nous demandons pourquoi les parties sont parvenues à un accord à ce moment-là et dans quelle mesure les intérêts qui le maintiennent en vigueur sont fragiles ou forts. Nous analysons également le panorama en Argentine une semaine après la victoire de l’extrême droite Javier Milei au second tour et l’investiture particulière de Daniel Noboa en Équateur comme président du pays jusqu’en mai 2025, mandat que Guillermo Lasso a laissé vide après décrétant la figure de la mort franchie. Pour le débat, nous avons Ignacio Martirené, journaliste, animateur de télévision et de radio spécialisé dans l’information internationale ; Alberto Prieto, directeur adjoint du journal « El Español » ; Rodrigo Sedano, journaliste de France 24, et notre correspondant à Buenos Aires, Natalio Cosoy.