Chargement en cours

Les squatteurs possédaient un point de vente de drogue et une plantation dans un immeuble à Barcelone

Les squatteurs possédaient un point de vente de drogue et une plantation dans un immeuble à Barcelone

Agents Mossos d’Esquadra de l’Unité Régionale d’Investigation de Santé Publique de Barcelone, en collaboration avec des agents de l’Unité d’Investigation et des Équipes d’Investigation Police urbaine Police de quartiera mené une opération conjointe le 16 novembre dans une maison de la rue Alfons el Magnànim à Barcelone.

L’enquête a débuté lorsqu’on a appris l’existence de une maison dans le quartier Besòsdans le quartier de Sant Martí de la capitale catalane, qui a généré un grand nombre de plaintes de quartier en raison du mouvement des personnes qui se sont rendues sur le site parce que soi-disant diverses substances ont été trafiquées stupéfiants, notamment la cocaïne et l’héroïne.

À la suite d’une enquête policière, une activité criminelle a été confirmée et le 16 novembre, une entrée et une perquisition ont été effectuées. Au moment de l’entrée, les membres de l’Unité Régionale d’Investigation de Santé Publique des Mossos Ils ont détecté une éventuelle plantation à une autre adresse du même bâtiment et une nouvelle demande d’entrée à cette deuxième adresse a été demandée au tribunal de permanence de Barcelone, qui a été autorisée dans la soirée du même jour.

Plantation découverte / Mossos

Lors de la première saisie et recherche, les agents Ils ont arrêté un homme de 41 ans pour délit contre la santé publique en tant que responsable présumé du point de vente de drogue et ils sont intervenus: près de 100 paquets de cocaïne et d’héroïne, déjà préparés pour la distribution, Revolver de calibre 357 qui a été retrouvé avec des munitions, des balances de précision et des outils pour la manipulation, le dosage et la consommation de substances stupéfiantes, pour plus de 500 euros en espèces.

Le détenu / Mossos

Dans la deuxième entrée les agents sont intervenus environ 400 plants de marijuana et l’infrastructure électrique de la plantation (lampes, transformateurs, filtres à charbon et climatiseurs) est devenue inutile. La police a récupéré les deux propriétés qui étaient fermées, en attendant de régler leur livraison aux propriétaires légitimes.

L’entrée Les squatteurs possédaient un point de vente de drogue et une plantation dans un immeuble à Barcelone a été publié pour la première fois dans Narcodiaire.