Chargement en cours

Le parquet demande neuf ans de prison contre Dani Alves pour agression sexuelle

Le parquet demande neuf ans de prison contre Dani Alves pour agression sexuelle

Après presque un an de collecte de preuves et de témoignages, le parquet de Barcelone a requis neuf ans de prison contre l’ancien joueur du Barça, Dani Alves, accusé d’avoir violé une femme dans une discothèque à la fin de l’année dernière et qui est resté en détention préventive depuis Janvier. La décision finale sera prise après qu’un juge aura réexaminé l’acte d’accusation lors d’un procès qui se déroulera probablement début 2024 et au cours duquel une indemnisation d’un million de dollars sera également demandée à la victime pour dommages et intérêts.

Première modification :

3 minutes

Le procès du footballeur Dani Alves, ancien joueur du FC Barcelone, revient à la une de l’actualité. Ce 23 novembre Le parquet a requis neuf ans de prison contre lui pour une affaire d’agression sexuelle avec pénétration en 2022.

De plus, l’ancien joueur et star du football brésilien devrait verser une indemnité de 150 000 euros à la victime et ne pourrait pas l’approcher à moins d’un kilomètre une fois la peine purgée.

Alves est accusé d’avoir violé une jeune fille de 21 ans dans les toilettes de la discothèque Sutton à Barcelone le 30 décembre. Selon l’acte d’accusation du procureur, l’ancien joueur aurait maintenu une « attitude violente » après l’avoir giflé à plusieurs reprises.

Après ces événements, la jeune femme était « impressionnée et incapable de réagir, se sentant essoufflée compte tenu de la situation d’angoisse et de terreur face à ce qu’elle vivait », lit-on dans l’acte d’accusation du ministère public.

L’accusation ajoute que la victime souffre de conséquences physiquesen plus d’un trouble de stress post-traumatique « de haute intensité », pour lequel une indemnisation est demandée pour obtenir réparation.

Alves restera en détention préventive

Inés Guardiola, la nouvelle avocate de la défense, a demandé qu’Alves soit libéré pendant le procès, une demande rejetée pour la deuxième fois par le parquet, maintenant sa position de prison préventive depuis le 20 janvier dernier, date à laquelle le scandale a éclaté.

Alves a été arrêté après avoir présenté sa déposition au commissariat de Barcelone au début de l’année et a été immédiatement incarcéré à la prison de Brians 1.

Image d'archive.  Le footballeur Dani Alves joue un match avec le Fútbol Club Barcelona contre Osasuna au Camp Nou le 13 mars 2022.
Image d’archive. Le footballeur Dani Alves joue un match avec le Fútbol Club Barcelona contre Osasuna au Camp Nou le 13 mars 2022. AFP – JOSEP LAGO

La détention préventive a été accordée à Alves après qu’un magistrat ait estimé que l’accusé présentait un risque élevé de fuite en raison de ses capacités économiques et qu’il résidait au Mexique, après quitter le Barça en 2022.

Au cours du processus de délivrance des preuves, l’accusé a donné jusqu’à trois versions, qui se contredisaient, ce qui a conduit un juge d’instruction à accélérer son entrée en détention préventive.

Ainsi, le tribunal de Barcelone a clôturé l’instruction de l’affaire et a ordonné l’ouverture du procès contre la star du Barça, alléguant des « indices solides » d’avoir commis le crime qui lui est reproché.

Les conclusions du parquet provincial de Barcelone seront remises au juge, qui devra décider de la peine de l’ancien joueur du Barça lors d’un procès qui aura probablement lieu début 2024.

Avant le début du procès, Alves peut plaider coupable pour tenter de parvenir à un accord de conformité, dans lequel sa défense pourrait obtenir une réduction de la peine de prison.

Avec EFE et les médias locaux