Chargement en cours

L’armée israélienne encercle la ville de Gaza ; Les agences de l’ONU appellent à un « cessez-le-feu immédiat »

L’armée israélienne encercle la ville de Gaza ; Les agences de l’ONU appellent à un « cessez-le-feu immédiat »

Ce 6 novembre, l’armée israélienne a annoncé un nouveau couloir au nord de la bande de Gaza pour permettre aux civils de se déplacer vers le sud de l’enclave, au moment où ses troupes encerclent la ville de Gaza et intensifient leurs attaques. Au lendemain d’un mois du début de la guerre en cours, en réponse à l’attaque surprise du Hamas qui a fait 1 400 morts, 18 agences des Nations Unies ont signé une déclaration commune demandant un cessez-le-feu immédiat dans l’enclave palestinienne. Plus de 9 700 Gazaouis, dont plus de 4 800 enfants, sont morts dans les bombardements.

Les attaques de l’armée israélienne contre la bande de Gaza s’intensifient, par voie terrestre, maritime et aérienne. Les troupes israéliennes devraient entrer dans la ville de Gaza, la principale ville de l’enclave, dans les prochaines 48 heures.selon la presse locale, après que les troupes du pays à majorité juive ont annoncé avoir encerclé cette ville et divisé la bande côtière assiégée en deux : le nord et le sud.

Les forces israéliennes poursuivent leur incursion terrestre, après avoir affirmé avoir attaqué 450 cibles du Hamas dans l’enclave et avoir pris le contrôle d’un complexe militaire au cours des dernières 24 heures. Les autorités palestiniennes ont fait état de plus de 200 morts lors des seuls bombardements nocturnes.

Pendant ce temps, le secrétaire d’État des États-Unis, Antony Blinken, poursuit sa tournée au Moyen-Orient, où il a rencontré ce lundi 6 novembre de hauts responsables en Turquie, où il a assuré avoir eu des entretiens pour étendre l’aide humanitaire à Gaza. territoire.

Ci-dessous les principales nouvelles de la journée :

  • 06h33 (BOG) Les agences de l’ONU appellent à un cessez-le-feu immédiat

Ce 6 novembre, les chefs de plusieurs organisations des Nations Unies (ONU) ont lancé un appel commun à un cessez-le-feu humanitaire dans la bande de Gaza, alors que les attaques contre l’enclave s’intensifient.

Les signataires de l’appel comprennent Volker Turk, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme ; Tedros Adhanom Ghebreyesus, chef de l’Organisation mondiale de la santé et Martin Griffiths, chef de l’aide humanitaire de l’ONU.


Dans une déclaration commune, ils ont assuré qu' »une population entière est assiégée et attaquée, elle se voit refuser l’accès aux éléments essentiels pour survivre, ses maisons, abris, hôpitaux et lieux de culte sont bombardés. C’est inacceptable ».

« Nous avons besoin d’un cessez-le-feu humanitaire immédiat. 30 jours se sont écoulés. Assez, c’est assez. Cela doit prendre fin maintenant », ont-ils déclaré dans le document.

  • 06h15 (BOG) La Chine appelle à « garantir la sécurité des civils et des hôpitaux » dans les territoires palestiniens

Ce lundi, la Chine a appelé à « garantir la sécurité des civils et des hôpitaux » dans les territoires sous occupation palestinienne et a déclaré qu’elle demanderait au Conseil de sécurité de l’ONU d' »adopter des mesures responsables et significatives » pour « atténuer la crise et protéger les civils ». .

Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a condamné ce 6 novembre lors d’une conférence de presse « les actes qui nuisent aux civils, détruisent les infrastructures civiles et violent le droit international humanitaire » et les « violations des normes fondamentales des relations internationales ».

Dossier-Des Palestiniens assis par terre près d'une ambulance endommagée participent aux prières du vendredi midi, à l'entrée des urgences de l'hôpital Nasser, à Khan Yunis, dans le sud de la bande de Gaza, le 27 octobre 2023.
Dossier-Des Palestiniens assis par terre près d’une ambulance endommagée participent aux prières du vendredi midi, à l’entrée des urgences de l’hôpital Nasser, à Khan Yunis, dans le sud de la bande de Gaza, le 27 octobre 2023. © AFP/Mahmud Hams

De même, le responsable chinois a appelé à « maintenir un maximum de calme et de retenue », à « cesser immédiatement le feu et les hostilités », et « à garantir la sécurité des civils et des hôpitaux et autres installations civiles spécialement protégées par la Convention de Genève », à « éviter une plus grande catastrophe humanitaire ».

Wang a rappelé la résolution adoptée récemment par l’Assemblée générale des Nations Unies, appelant à un cessez-le-feu immédiat pour l’accès à l’aide humanitaire. Dans le même temps, il a réitéré le soutien de Pékin à la solution à deux États pour Israël et la Palestine.

  • 05h51 (BOG) Israël annonce un nouveau couloir de sécurité au nord de la bande de Gaza

Ce lundi, l’armée israélienne a affirmé avoir ouvert un nouveau couloir de sécurité pour que les habitants de la bande de Gaza restés au nord puissent se déplacer vers le sud.

Avichay Adraee, porte-parole des Forces de défense israéliennes, s’en est exprimé sur son compte X : « Pour votre sécurité, profitez de l’instant présent pour avancer vers le sud, au-delà de Wadi Gaza. » Dans le même temps, Adraee a noté qu’Israël ouvrirait à cet effet la rue Salah-al-Din entre 10h00 (heure locale) et 14h00 (heure locale).

Des gens fuient leurs maisons à Khan Younis, au milieu des attaques israéliennes dans le sud de la bande de Gaza, le 9 octobre 2023.
Des gens fuient leurs maisons à Khan Younis, au milieu des attaques israéliennes dans le sud de la bande de Gaza, le 9 octobre 2023. © Reuters/Ibraheem Abou Mustafa
  • 05h40 (BOG) Rétablissement partiel des communications dans la bande de Gaza

« Nous aimerions annoncer le démarrage progressif des services de communication (fixe, cellulaire et Internet), dans différentes régions du secteur après avoir été séparés du côté israélien », a déclaré Paltel, une société palestinienne de télécommunications, dans un communiqué.

Les communications ont été partiellement rétablies dans la bande de Gaza lundi matin, après que l’enclave ait subi dimanche dernier sa troisième panne de signal depuis l’escalade du conflit entre le Hamas et Israël.

Bien que le signal ait été rétabli dans certaines parties de la moitié sud de la bande de Gaza, dans la moitié nord, les communications restent difficiles ; territoire enclavé contrôlé principalement par l’armée israélienne.

  • 05h30 (BOG) ONU : Les denrées alimentaires essentielles seront épuisées d’ici un à trois jours dans la bande de Gaza

Selon les estimations du Programme alimentaire mondial, l’une des plus grandes organisations humanitaires des Nations Unies, les denrées alimentaires essentielles telles que le riz, l’huile végétale et les légumineuses dans la bande de Gaza seront épuisées d’ici un à trois jours.

La nourriture qui a pu entrer dans l’enclave depuis l’Égypte est très rare par rapport aux besoins des civils – notamment les aliments prêts à consommer comme le thon en conserve ou les barres de dattes – et est distribuée dans le sud de la bande de Gaza.

Les gens pleurent la mort de Palestiniens morts en représailles à la dernière opération d'infiltration en Israël, devant l'hôpital al-Shifa dans la ville de Gaza, le 7 octobre 2023.
Les gens pleurent la mort de Palestiniens morts en représailles à la dernière opération d’infiltration en Israël, devant l’hôpital al-Shifa dans la ville de Gaza, le 7 octobre 2023. AFP – MAHMUD HAMS

Dimanche 5 novembre, le Bureau de coordination de l’aide humanitaire de l’ONU (OCHA) a constaté qu’« un nombre limité » de camions transportant du matériel humanitaire ont pu franchir le poste frontière de Rafah, sans donner de nombre exact. Depuis le 21 octobre – date à laquelle Israël et l’Égypte ont accepté l’entrée restreinte de l’aide humanitaire – 451 camions transportant ce type d’aide sont entrés dans l’enclave.

Avec Reuters et EFE