Chargement en cours

L’ancien dictateur guinéen Camara s’est évadé de prison, selon le ministre de la Justice

L’ancien dictateur guinéen Camara s’est évadé de prison, selon le ministre de la Justice

Des hommes armés ont pris d’assaut samedi matin la principale prison de la capitale guinéenne et ont libéré l’ancien dictateur Moussa « Dadis » Camara, selon le ministre de la Justice du pays, qui a annoncé la fermeture des frontières de ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Première modification :

2 minutes

L’annonce du ministre de la Justice Charles Alphonse Wright intervient quelques heures après d’intenses tirs dans le quartier Kaloum de la capitale Conakry, qui abrite le palais présidentiel et d’autres bâtiments administratifs, ainsi que la prison où était détenu Moussa Dadis Camara.

Par ailleurs, des véhicules militaires et des forces spéciales ont été aperçus dans les rues de la capitale guinéenne.

Le ministre guinéen de la Justice, Charles Wright, a également déclaré à la radio que Moussa Dadis Camara avait été libéré de prison avec trois de ses anciens officiers supérieurs. Parmi les évadés figurent Claude Pivi et Blaise Goumou, selon Wright.

Nous les trouverons. Et les responsables seront tenus responsables, a déclaré Wright à la station de radio locale Radio Fim FM.

Camara, arrivé au pouvoir lors d’un coup d’État en 2008, avait été arrêté en lien avec un massacre dans un stade au cours de son bref mandat. Il avait vécu des années en exil après avoir survécu à une tentative d’assassinat, avant de rentrer dans son pays fin 2021.

Il fait également partie de la douzaine de suspects inculpés en relation avec le massacre de 2009, lorsque les forces de sécurité guinéennes ont tiré sur des manifestants pacifiques protestant contre son intention de se présenter à l’élection présidentielle après avoir pris le pouvoir. Au moins 157 personnes ont été tuées, selon des groupes de défense des droits humains.

Pendant des années, le gouvernement guinéen avait tenté d’empêcher le retour de Camara d’exil au Burkina Faso, craignant que cela n’alimente l’instabilité politique. Mais un nouveau coup d’État en septembre 2021 a mis au pouvoir une junte militaire guinéenne plus favorable au retour de Camara, dirigée par Mamadi Doumbouya, depuis trois ans.

J’ai appris qu’il y avait eu une évasion de la prison civile de Conakry, qui a touché mon client Moussa Dadis Camara, a indiqué son avocat Jocamey Haba. Il a évoqué la possibilité que son client ait été kidnappé contre sa volonté.

Escroquer AFP, AP et Reuters