Chargement en cours

Kiev est attaquée par des missiles russes et cela fait un an depuis la libération de Kherson

Kiev est attaquée par des missiles russes et cela fait un an depuis la libération de Kherson

Les forces russes ont attaqué la capitale ukrainienne, Kiev, lors d’un bombardement nocturne qui a été ressenti dans tout le pays, ont annoncé samedi les autorités locales. Il y a un an, alors qu’ils se trouvaient dans la région de Kherson, dans le sud de l’Ukraine, les habitants ont célébré la reconquête de cette ville, dernier changement majeur sur la ligne de front.

Première modification :

2 minutes

L’armée de l’air ukrainienne a confirmé qu’un missile balistique Iskander-M avait été utilisé lors de l’attaque de la nuit dernière. Il s’agissait de la première tentative d’attaque au missile contre Kiev depuis près de deux mois.

Un missile balistique a été abattu alors qu’il approchait de la capitale ukrainienne, a déclaré Serhii Popko, chef de l’administration militaire de la ville de Kiev. Il n’y a eu aucun blessé.

Et l’armée de l’air ukrainienne affirme avoir abattu 19 des 31 drones lancés par la Russie dans la nuit, la plupart au-dessus des zones de première ligne.

Dix-neuf drones d’attaque (UAV) ennemis Shahed-136/131 ont été détruits. Les occupants russes ont envoyé la plupart des drones d’attaque vers les zones de première ligne, a-t-il expliqué.

Par ailleurs, deux fortes explosions ont été entendues samedi 11 novembre dans le centre de Kiev par des journalistes de l’AFP, qui ont également aperçu des traînées de condensation dans le ciel, peu avant le déclenchement des sirènes du raid aérien.

De son côté, le ministère russe de la Défense, depuis Moscou, a indiqué que ses frappes aériennes avaient touché un dépôt de munitions desservant la 43e brigade des forces armées ukrainiennes, près de la ville de Devichki, dans la région de Kiev. Il a également assuré que des drones ukrainiens avaient été abattus au-dessus des régions de Smolensk et de Moscou.

Le gouverneur de Smolensk, Vassili Anokhin, a déclaré sur les réseaux sociaux que personne n’avait été blessé lors de l’attaque.

Anniversaire de la libération de Kherson

Les autorités ukrainiennes ont célébré samedi 11 novembre la reprise il y a un an de Kherson, la capitale de la région sud, aux forces russes, dernier changement majeur de la ligne de front et défaite du Kremlin après huit mois d’occupation.

Cependant, la longue ligne de front entre les parties russe et ukrainienne est restée pratiquement statique depuis près d’un an, malgré la contre-offensive ukrainienne, et les forces russes se sont retranchées dans le sud et l’est de l’Ukraine.

Les forces russes, basées de l’autre côté du fleuve, à partir de la ville de Kherson, continuent de contrôler des pans de territoire et de bombarder les villes et villages d’où elles se sont retirées.

Par ailleurs, l’armée russe, qui attaque depuis un mois la ville d’Avdiivka dans l’est de l’Ukraine, tente toujours de l’encercler et de s’emparer d’une usine stratégique, a indiqué vendredi un porte-parole de l’armée ukrainienne, précisant que deux étaient morts la veille. … des civils.

Par ailleurs, des trains transportant des marchandises dans la région russe de Riazan ont déraillé samedi matin en raison d’une « interférence non autorisée », selon l’opérateur ferroviaire moscovite MZHD.

Escroquer AFP, AP et Reuters