Chargement en cours

Israël s’attend à de premières libérations d’otages jeudi ; Les pays arabes appellent à une trêve totale

Israël s’attend à de premières libérations d’otages jeudi ; Les pays arabes appellent à une trêve totale

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Eli Cohen, a indiqué ce mercredi 22 novembre que les premières libérations, dans le cadre de l’accord conclu quelques heures auparavant avec le Hamas après médiation du Qatar, auraient lieu jeudi. En outre, le gouvernement de Benjamin Netanyahu a annoncé que la « pause » de l’offensive, convenue pour quatre jours, serait prolongée d’un jour supplémentaire pour chaque tranche de 10 otages supplémentaires libérés. Jusqu’à présent, les parties ont convenu de remettre 50 personnes kidnappées au Hamas. Pendant ce temps, les ministres des Affaires étrangères des pays arabes appellent à un cessez-le-feu prolongé et à la reprise des négociations pour une solution à deux États.

L’attente de l’entrée en vigueur d’une trêve limitée à Gaza. Alors que les dirigeants mondiaux saluent l’annonce d’une « pause » des hostilités, qui devrait entrer en vigueur jeudi 23 novembre, l’armée israélienne continue de bombarder la bande de Gaza.

Les troupes israéliennes ont continué d’attaquer ce mercredi 22 novembre les abords des hôpitaux et des camps de réfugiés, entre autres endroits, dans toute l’enclave palestinienne, y compris la ville de Khan Younis, dans le sud, où les militaires exhortent la population à se déplacer.

Israël intensifie son incursion terrestre, face à l’entrée en vigueur de la trêve confirmée quelques heures auparavant : un cessez-le-feu de quatre jours et la livraison de 50 otages au Hamas, en échange de l’entrée de davantage de convois d’aide à Gaza, y compris du carburant à des fins humanitaires, et de la libération de 150 femmes et mineurs palestiniens dans les prisons israéliennes.

Ci-dessous les principales nouvelles de la journée :

  • 7h45 (BOG) Six Palestiniens meurent dans un raid israélien en Cisjordanie occupée

L’information a été confirmée par le ministère palestinien de la Santé.

Le Croissant-Rouge a indiqué que les événements se sont produits lorsque l’armée israélienne a pris d’assaut le camp de réfugiés de la ville de Tulkarem, au nord du pays, en Cisjordanie occupée, où elle a également brièvement arrêté un garçon de 16 ans blessé par des éclats d’obus au visage.

De même, une jeune fille de 26 ans a été « battue par l’armée israélienne » et transportée à l’hôpital, a ajouté le Croissant-Rouge.

  • 7h10 (BOG) Les pays arabes appellent à un cessez-le-feu prolongé à Gaza

Les ministres arabes des Affaires étrangères ont salué mercredi l’accord de trêve temporaire entre l’armée israélienne et le groupe Hamas, qui contrôle Gaza. Ils ont toutefois souligné que la pause dans l’offensive devait être prolongée et constituer un premier pas vers une un arrêt total des hostilités.

En outre, depuis Londres, les ministres des Affaires étrangères de l’Arabie Saoudite, de l’Égypte et de la Jordanie ont déclaré que l’accord devrait également conduire à terme à une reprise des négociations pour la création de l’État palestinience qui est connu comme la solution à deux États au conflit israélo-palestinien.


Les ministres arabes des Affaires étrangères dirigent un groupe de contact composé de pays majoritairement musulmans qui font pression sur les principaux alliés d’Israël pour qu’ils mettent fin à la guerre dans l’enclave palestinienne, qui a éclaté le 7 octobre lorsque des hommes armés du mouvement islamiste ont attaqué le sud d’Israël, tuant 1 200 personnes, dont des civils et des étrangers. , et du personnel militaire israélien.

  • 6h48 (BOG) 14 ambulances évacuent les patients de l’hôpital Al-Shifa au milieu d’un incendie

14 ambulances du Croissant-Rouge palestinien, accompagnées par l’ONU et Médecins sans frontières, sont arrivées à l’hôpital d’Al-Shifa – le plus grand de la bande côtière assiégée et où l’armée israélienne a lancé une incursion la semaine dernière – pour transférer des patients vers des hôpitaux du sud de l’enclave, où se trouvent les quelques centres médicaux qui continuent de fonctionner.

Les malades du rein sont transférés à l’hôpital Abu Youssef Al-Najjar à Rafah, et les blessés à l’hôpital européen, au sud de Khan Younis.

Jusqu’au vendredi 17 novembre dernier, seuls neuf des 35 hôpitaux de Gaza fonctionnaient encore.selon les chiffres du Hamas.

Archive - Les Gazaouis se rassemblent autour d'une ambulance endommagée par une attaque israélienne près de l'hôpital Al-Shifa dans la ville de Gaza le 3 novembre 2023.
Archive – Les Gazaouis se rassemblent autour d’une ambulance endommagée par une attaque israélienne près de l’hôpital Al-Shifa dans la ville de Gaza le 3 novembre 2023. © Moments Al-Halabi / AFP
  • 6h35 (BOG) « Ce n’est pas une guerre, c’est du terrorisme » : le pape François après avoir rencontré les proches des otages et des prisonniers

Le pape François a révélé qu’il avait rencontré séparément les proches des personnes enlevées par le Hamas et les proches des Palestiniens emprisonnés dans les prisons israéliennes.

A la fin de son audience hebdomadaire au Vatican, le pontife d’origine argentine a précisé avoir reçu deux délégations : « une d’Israéliens dont des membres de leur famille sont en otages à Gaza, et une autre de Palestiniens dont des membres de famille sont emprisonnés en Israël ».

« Les guerres font cela, mais ici nous sommes allés au-delà des guerres. Ce n’est pas une guerre, c’est du terrorisme », a souligné le dirigeant du Vatican.

« Ils souffrent beaucoup et j’ai entendu combien ils souffrent tous les deux », a-t-il souligné, appelant les personnes rassemblées place Saint-Pierre à prier pour la paix.


  • 6h18 (BOG) Hamas : une trêve limitée débutera à 10h00 le jeudi 23 novembre

C’est ce qu’a déclaré le chef adjoint du bureau politique du Hamas, Musa Abu Marzouk.

La date d’entrée en vigueur du pacte n’a pas été confirmée par Israël.

En outre, Abou Marzouk a assuré que La plupart des otages qui seront rendus à la liberté ont une nationalité étrangère. Trois d’entre eux sont des ressortissants américains, a confirmé la Maison Blanche.

  • 6h07 (BOG) Israël : un jour supplémentaire de « pause » dans les hostilités pour chaque tranche de 10 otages supplémentaires libérés

Un communiqué du bureau du Premier ministre israélien indique que « la libération de dix otages supplémentaires entraînera une journée de pause supplémentaire ».

Il n’a toutefois pas précisé quand débuterait le cessez-le-feu limité. Dans son discours devant son cabinet ce mercredi, Benjamin Netanyahu a assuré que les premiers otages devraient être libérés dans les 48 heures après la confirmation de l’accord.


  • 17h38 (BOG) Israël s’attend à ce que les premiers otages soient libérés le 23 novembre

Pour ce jeudi, le gouvernement israélien espère récupérer les premières personnes du groupe de 50 otages que le Hamas a accepté de remettre. C’est ce qu’a indiqué ces dernières heures le ministre israélien des Affaires étrangères, Eli Cohen. Le responsable n’a pas précisé combien d’entre eux retrouveraient la liberté le premier jour.

Mercredi matin, le ministère qatari des Affaires étrangères a indiqué que l’heure de début de l’accord serait annoncée dans les prochaines 24 heures.

Ces déclarations interviennent quelques heures après que l’administration de Benjamin Netanyahu a confirmé une « pause » des hostilités pendant quatre jours en échange de certains des 239 otages détenus par le Hamas, selon les chiffres actualisés par les autorités israéliennes.

Les parents et amis de plus de 200 personnes prises en otage par le Hamas défilent près du kibboutz Gezer après avoir entamé une marche de cinq jours vers Jérusalem, le 16 novembre 2023.
Les parents et amis de plus de 200 personnes prises en otage par le Hamas défilent près du kibboutz Gezer après avoir entamé une marche de cinq jours vers Jérusalem, le 16 novembre 2023. © Reuters/Ronen Zvulun

En plus du cessez-le-feu limité, le pays à majorité juive a accepté de libérer 150 femmes et mineurs palestiniens dans les prisons israéliennes et d’autoriser davantage d’aide, y compris du carburant à des fins humanitaires.

Mais le conflit va continuer. « Nous sommes en guerre et nous continuerons la guerre » Netanyahu a fait remarquer lors de son discours qu’il a confirmé l’accord de trêve temporaire.

Avec Reuters, AP et les médias locaux