Chargement en cours

Ils démantelent un bloc de trafiquants de drogue violents du gang Los Trinitarios

Ils démantelent un bloc de trafiquants de drogue violents du gang Los Trinitarios

La Garde civile, dans le cadre de l’opération Cusagras, a arrêté dix personnes et a enquêté sur une autre pour son appartenance présumée à la Bande trinitaire. Ils sont accusés des délits de menaces, d’atteintes à la santé publique, d’atteinte aux biens et d’appartenance à une organisation criminelle. Les détenus ont menacé et attaqué des personnes qu’ils prenaient pour des membres d’un gang rival en raison de la couleur de leurs vêtements. Jusqu’à présent, ils ont été 15 victimes localisées, cinq d’entre eux sont mineurs.

L’enquête a débuté en novembre 2021 lorsque la Garde civile a détecté la réactivation du bloc gang Trinitarios basé dans la ville madrilène de Valdemoro. Les agents ont reçu des plaintes de plusieurs personnes qui avaient été menacées et agressées alors qu’elles étaient en train d’être ccasting par les membres du groupe Dominicain Don’t Play à cause des couleurs qu’ils portaient dans leurs vêtements. Certains ont été grièvement blessés et ont dû être hospitalisés. Ces événements ont généré un état d’insécurité parmi la population locale.

Le travail effectué par les enquêteurs a permis d’identifier les auteurs présumés des événements, révélant que le groupe avait une forte activité liée à vente de substances stupéfiantes.

Le poignard est intervenu / La gendarmerie

Le groupe avait une structure parfaitement hiérarchique, dirigé par un individu de 22 ans, qui avait déjà un casier judiciaire en matière de tentative d’homicide et d’appartenance à une organisation criminelle. Chacun des membres avait une fonction parfaitement définie et Ils n’ont pas hésité à recourir à la violences’étant fixé pour objectif d’attaquer les membres de gangs rivaux.

Parmi les personnes arrêtées figurent également les lieutenants du groupe, chargés de percevoir les cachets des membres du groupe et les contrôle des ventes de substances stupéfiantes.

Effets saisis / La gendarmerie

La phase d’exploitation menée au cours des dernières semaines a donné lieu à cinq perquisitions, où elle se trouvait à proximité un kilo de haschisch, près de 200 grammes de popper (nitrite d’amyle), de petites quantités de marijuana disposées pour la distribution, des balances et des éléments pour la distribution. Une arme simulée, plusieurs couteaux, des éléments d’identification du gang Trinitarios et des téléphones volés ont également été saisis.