Chargement en cours

À Gaza, 37 nouveau-nés sont à risque à Al-Shifa et Al Quds est hors service

À Gaza, 37 nouveau-nés sont à risque à Al-Shifa et Al Quds est hors service

En ce nouveau jour de guerre dans la bande de Gaza, l’accent est mis sur les hôpitaux, qui ont été touchés par le siège israélien du Hamas, pour lesquels ils ont dénoncé ne pas être en mesure de soigner les patients ou de garantir la vie de ceux qu’ils sont. hospitalisé. À Al-Shifa, le plus grand hôpital de Gaza, deux bébés prématurés et un patient en soins intensifs sont déjà décédés, à cause du manque d’électricité, qui affecte les incubateurs et les unités de soins intensifs. De son côté, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a dénoncé un bombardement de son siège à Gaza, qui a fait des morts et des blessés.

Première modification :

4 minutes

Les principaux centres de santé palestiniens ont déclaré publiquement qu’ils étaient encerclés par les forces israéliennes, qui tirent sur quiconque entre et sort de ces lieux. Israël justifie son action en dénonçant que le Hamas utilise les centres de santé comme bases opérationnelles. L’organisation islamiste et les hôpitaux s’en défendent.

Le ministère de la Santé de Gaza, contrôlé par le Hamas, affirme que 21 hôpitaux et 47 centres de santé de l’enclave sont hors service depuis le début du conflit, qui a fait plus de 11 100 morts dans ce territoire, selon cette même source. .

Ce nombre de morts a été atteint en seulement un mois après que le Hamas a mené une intervention armée à Gaza, qui a fait 1 200 morts, selon le ministère israélien des Affaires étrangères, et c’est la raison pour laquelle Israël, invoquant la légitime défense, cherche à mettre un terme à cette situation. Le Hamas dans la bande de Gaza, qui a gravement touché les civils et généré une crise humanitaire à laquelle les puissances mondiales et les organisations telles que l’ONU tentent de répondre, sans parvenir jusqu’à présent à un cessez-le-feu.

Voici les événements les plus récents :

  • 8h00 (BOG) Le président turc demande aux États-Unis de faire pression sur Israël pour qu’il arrête son offensive militaire

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a demandé aux États-Unis « d’augmenter la pression » sur Israël pour qu’il mette fin à l’offensive militaire sur Gaza, lors d’une conférence de presse à son retour dans son pays après le sommet des pays musulmans et arabes à Riyad, la capitale. d’Arabie Saoudite.

  • 7h10 (BOG) « L’hôpital Al Quds de la ville de Gaza est hors service », déclare le Croissant-Rouge

Le Croissant-Rouge palestinien a déclaré que « l’hôpital Al Quds de la ville de Gaza est hors service et n’est plus opérationnel », suite à « l’interruption des services en raison de l’épuisement du carburant disponible et du manque d’électricité ». Chifa.


  • 7h00 (BOG) Le vice-ministre de la Santé de Gaza déclare que la frappe israélienne a détruit le bâtiment de l’hôpital Al-Shifa

Le vice-ministre de la Santé de Gaza, Youssef Abou Rich, a déclaré à l’AFP qu’une frappe aérienne israélienne avait « complètement détruit » le bâtiment du service des maladies cardiaques de l’hôpital Al Shifa, le plus grand de la bande de Gaza, bombardé par Israël.

L’agence AFP n’a pas pu confirmer cette attaque sur place, mais un témoin présent à l’hôpital a confirmé les perquisitions et les dégâts.

  • 6h20 (BOG) Le pape François a demandé de soigner les blessés à Gaza

Le Souverain Pontife a appelé à une attention immédiate aux blessés à Gaza, en autorisant l’entrée de l’aide humanitaire et la libération des otages.

Lors de son Angélus traditionnel de dimanche, il a déclaré : « Que les armes s’arrêtent, elles n’apporteront jamais la paix. Que le conflit ne s’étende pas », a déclaré François.

  • 6h15 (BOG) Le passage de Rafah rouvre et le premier groupe de Palestiniens déplacés traverse la frontière.

Le poste frontière de Rafah, entre Gaza et l’Égypte, qui sert de voie d’évacuation, a été rouvert ce dimanche, et le premier groupe de personnes de l’enclave palestinienne a déjà traversé. Le groupe était composé de 80 étrangers et de quelques Palestiniens blessés.

Les évacuations à travers le poste frontière avaient été suspendues vendredi dernier.

  • 6h30 (BOG) L’agence de l’ONU parle d’un « nombre important » de victimes dans l’attaque de son siège

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a annoncé dimanche « un nombre important de morts et de blessés » dans le « bombardement » de samedi soir contre son siège dans la ville de Gaza, évacuée par ses employés et désormais occupée par des centaines de Palestiniens déplacés.

« La tragédie actuelle des morts et des blessés civils coincés dans ce conflit… doit prendre fin », a déclaré le PNUD dans un communiqué.


  • 4:34 (BOG) Israël a déclaré qu’il pouvait évacuer les bébés d’Al-Shifa

L’armée israélienne a annoncé qu’elle était prête à évacuer dimanche les bébés du plus grand hôpital de Gaza, après que le centre médical a été privé d’électricité samedi en raison d’un manque de carburant.

Les responsables palestiniens ont confirmé la mort de deux nouveau-nés et d’une personne en soins intensifs. Trente-sept nouveau-nés, qui ont besoin d’une couveuse, sont en danger. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a prévenu qu’elle avait perdu le contact avec le centre de santé d’Al-Shifa.