Chargement en cours

Un an plus tard, le Pakistan ne s’est pas remis des inondations

Un an plus tard, le Pakistan ne s’est pas remis des inondations

Un an après les inondations historiques qui ont dévasté le Pakistan à l’été 2022, des millions de victimes ont toujours besoin d’une aide humanitaire. Un tiers du territoire pakistanais a été submergé, affectant 33 millions de personnes et déplaçant huit millions d’entre elles.

Première modification :

1 minute

Un an après les inondations historiques et dévastatrices provoquées par la mousson au Pakistan, le pays ne s’en remet pas et des milliers de personnes souffrent toujours des conséquences de la crise climatique.

Le gouvernement pakistanais avait alors déclaré une « grave catastrophe climatique », tout en confirmant la mort de plus de 1 000 personnes, le déplacement de milliers de personnes et en appelant à une aide internationale urgente.

Ce chapitre au Pakistan est un exemple clair de la profonde marque que la crise climatique laisse sur la population, de la nature ardue de la reprise et de l’urgence de mesures pour atténuer l’impact du changement climatique, conviennent les experts.