Chargement en cours

Israël augmente ses troupes à Gaza, l’aide humanitaire de l’ONU pillée

Israël augmente ses troupes à Gaza, l’aide humanitaire de l’ONU pillée

C’est le troisième jour du déploiement terrestre de l’armée israélienne dans la bande de Gaza, qui s’inscrit dans le cadre de sa stratégie de guerre visant à détruire le groupe islamiste Hamas. Une reprise progressive de la téléphonie et d’Internet est signalée dans la bande de Gaza, après plus de 48 heures sans communication avec le monde extérieur. Pendant ce temps, la situation humanitaire s’aggrave et les responsables de l’ONU ont assuré que certains de leurs entrepôts contenant des produits essentiels avaient été pillés. L’offensive a tué plus de 8 000 Palestiniens, selon le ministère de la Santé de Gaza, contrôlé par le Hamas, et lors de l’intervention armée de ce groupe en Israël le 7 octobre, 1 400 personnes ont été tuées.

Première modification :

5 minutes

La guerre à l’intérieur de Gaza se poursuit après trois semaines de conflit et de multiples bombardements. L’armée israélienne a annoncé ce dimanche 29 octobre une augmentation des troupes déployées à Gaza.

Benjamin Netanyahu, l’actuel Premier ministre d’Israël, a déclaré hier que la deuxième phase d’une « guerre longue et dure » avait commencé avec les incursions terrestres, qui ont commencé vendredi 27 octobre dernier et se sont manifestées samedi 28 octobre avec des troupes d’infanterie, blindées et militaires. artillerie.

Pendant ce temps, le désespoir des civils à Gaza est plus grand et les efforts progressent pour acheminer davantage d’aide humanitaire.

Sur France 24 on se prépare minute par minute pour vous tenir informé du conflit qui avance au Moyen-Orient :

  • 7h10 (BOG) Des entrepôts d’aide humanitaire de l’ONU pillés à Gaza

Des milliers de personnes ont fait irruption dans les entrepôts et les centres de distribution de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens, UNRWA, pour prendre possession de fournitures humanitaires dont la livraison était prévue, selon l’agence.

Les civils de Gaza sont soumis au soi-disant plan de siège total d’Israël, proposé comme une stratégie visant à affaiblir le groupe islamiste Hamas, de sorte qu’ils n’ont pas accès aux services de base et qu’il existe une restriction sur l’entrée de la nourriture et des médicaments.

« C’est un signe inquiétant que l’ordre civil est en train de s’effondrer après trois semaines de guerre et un siège strict à Gaza », a déclaré le directeur des affaires de l’UNRWA, Thomas White, ajoutant que la population était frustrée et désespérée.

Des Palestiniens prennent d'assaut un centre de distribution d'aide géré par l'ONU distribuant de la nourriture aux familles déplacées suite à l'appel d'Israël à plus d'un million d'habitants du nord de Gaza de se déplacer vers le sud pour leur sécurité, à Deir al-Balah, le 28 octobre 2023, au milieu des combats en cours. .  entre Israël et le groupe palestinien Hamas.  Des milliers de civils, tant Palestiniens qu'Israéliens, ont été tués depuis le 7 octobre 2023, après que des militants palestiniens du Hamas basés dans la bande de Gaza sont entrés dans le sud d'Israël lors d'une attaque sans précédent qui a déclenché une guerre déclarée par Israël au Hamas avec des bombardements en représailles à Gaza.
Des Palestiniens prennent d’assaut un centre de distribution d’aide géré par l’ONU distribuant de la nourriture aux familles déplacées suite à l’appel d’Israël à plus d’un million d’habitants du nord de Gaza de se déplacer vers le sud pour leur sécurité, à Deir al-Balah, le 28 octobre 2023, au milieu des combats en cours. . entre Israël et le groupe palestinien Hamas. Des milliers de civils, tant Palestiniens qu’Israéliens, ont été tués depuis le 7 octobre 2023, après que des militants palestiniens du Hamas basés dans la bande de Gaza sont entrés dans le sud d’Israël lors d’une attaque sans précédent qui a déclenché une guerre déclarée par Israël au Hamas avec des bombardements en représailles à Gaza. AFP – MOHAMMED ABED
  • 6h55 (BOG) 40 camions transportant de l’aide humanitaire, au poste frontière de Rafah

Deux convois, de 20 camions chacun, ont été inspectés au cours des dernières 24 heures par les autorités israéliennes au poste frontière de Rafah, entre l’Egypte et le sud de la bande de Gaza, où s’est déplacée la majorité des civils, qui veulent éviter d’être victimes de cette guerre. , suivez les instructions données par les autorités israéliennes.

Les camions contiennent de la nourriture, de l’eau et des fournitures médicales, mais pas de carburant, puisqu’Israël n’autorise pas l’entrée de ces fournitures, qui ont été demandées pour alimenter les centrales électriques afin que les hôpitaux, les boulangeries et les usines de purification d’eau puissent fonctionner.

Si les convois parviennent à franchir la frontière, il y aurait déjà environ 80 camions qui auraient réussi à entrer depuis le 21 octobre dernier, date à laquelle Israël a autorisé l’entrée de l’aide humanitaire, sous la pression internationale pour faire un pause humanitaire.

L’ONU a recommandé le déploiement de 100 camions par jour pour répondre aux besoins des 2,3 millions d’habitants de la bande de Gaza.


  • 6h42 (BOG) Gaza rétablit peu à peu les communications

Les services Internet et téléphoniques dans la bande de Gaza sont progressivement rétablis, après avoir été interrompus depuis vendredi dernier lorsque l’armée israélienne a lancé son offensive terrestre.

L’annonce a été faite par la société palestinienne de télécommunications Jawwal, qui a ajouté que son équipe technique menait des opérations pour vérifier les dommages que le réseau a subis après des jours de bombardements intenses qui ont laissé la zone au secret.

  • 6:27 (BOG) L’armée israélienne affirme avoir attaqué 450 cibles militaires du Hamas et que 311 soldats israéliens ont été tués.

Les troupes israéliennes ont attaqué plus de 450 objectifs militaires du Hamas dans différents endroits de Gaza, qui comprendraient des casernes, ainsi que des postes d’observation et des positions de tir antichar, selon le porte-parole de l’armée.

Des informations ont également fait état d’offensives contre des « cellules terroristes » qui cherchaient à attaquer les troupes et qui, au cours des dernières heures, ont blessé deux soldats israéliens, dont un grièvement.

Hagri, le porte-parole de l’armée israélienne, a rapporté que 311 soldats israéliens ont perdu la vie depuis le début de la guerre contre le Hamas après l’incursion surprise du groupe islamiste en Israël le 7 octobre. Le ministère de la Santé de Gaza a fait état de 8 000 décès dans les territoires palestiniens.

Un soldat israélien se tient près des armes, lors d'une tournée de presse officielle organisée par l'armée, au cours de laquelle ils ont présenté diverses armes récupérées dans les zones touchées par les militants palestiniens du Hamas lors de leur attaque du 7 octobre contre des communautés du sud d'Israël, le 26 octobre 2023.
Un soldat israélien se tient près des armes, lors d’une tournée de presse officielle organisée par l’armée, au cours de laquelle ils ont présenté diverses armes récupérées dans les zones touchées par les militants palestiniens du Hamas lors de leur attaque du 7 octobre contre des communautés du sud d’Israël, le 26 octobre 2023. AFP – ARIS Messinis
  • 6h15 (BOG) Le déploiement militaire de l’armée israélienne s’intensifie dans la bande de Gaza

L’armée israélienne poursuit son offensive terrestre dans la bande de Gaza et a envoyé davantage de troupes aux premières heures de ce dimanche, principalement dans le nord de l’enclave, où des objectifs militaires ont été fixés.

Au cours de sa communication quotidienne et désormais habituelle, le porte-parole de l’armée israélienne, Daniel Hagri, a déclaré que les nouvelles troupes entrées dans l’enclave rejoindraient les « forces qui combattent déjà », après avoir entamé la nouvelle étape de la guerre avec des opérations terrestres.

« L’activité depuis le terrain est complexe et comporte également des risques pour nos forces », a ajouté le porte-parole, faisant référence à la stratégie visant à bannir le groupe islamiste Hamas, dont les dirigeants se cacheraient dans un système souterrain avancé à Gaza. selon les renseignements israéliens, l’a dénoncé.